1981

  • Premières publications, aux USA, sur les personnes atteintes de ce qui sera appelé plus tard « sida »

1986

  • Le diagnostic de sida est fait pour la première fois au Maroc par le Pr Hakima Himmich

1987

  • Démarche du Pr Hakima Himmich auprès du ministre de la Santé pour la création du Programme National de lutte contre le sida (PNLS)

1988

  • Février: Création de l’ALCS à un moment où il y avait moins de 20 cas de sida déclarés au Maroc
  • 1er décembre: célébration de la première journée mondiale de lutte contre le sida

1989

  • Création de la première permanence téléphonique assurée par des volontaires
  • Publication de la première plaquette d’information sur le Sida au Maroc intitulée «Le sida et nous »
  • Premières conférences grand public à travers le Royaume
  • L’ALCS obtient que le test de dépistage du VIH soit strictement volontaire, anonyme et gratuit
  • Premières distributions de préservatifs, fournis par le ministère de la Santé, dans les locaux de l’ALCS, lors des conférences

1990

  • Création des sections ALCS de Rabat puis de Tanger
  • Concert, soutenu par 2M, avec de nombreuses vedettes de renommée internationale
  • Témoignage en direct, à visage couvert, d’une militante de l’ALCS, vivant avec le VIH, dans l’émission Likaâ sur 2M

1991

  • Premier programme de prévention au profit des professionnelles du sexe à Casablanca.
  • Publication par la section d’Essaouira d’un journal interne « sida-solidarité »
  • Création de la commission « aide aux malades » assurant un soutien psychologique et matériel
  • L’ALCS assure l’achat du traitement des infections opportunistes

1992

  • Nomination de Pr H Himmich au conseil consultatif sur le sida de l’OMS. A partir de cette date et à ce jour, plusieurs militants de l’ALCS vont siéger dans des instances internationales, onusiennes, associatives et autres
  • Formation initiale obligatoire pour tous les volontaires
  • Première Conférence des associations maghrébines de lutte contre le sida, à Casablanca.
  • Premier centre de dépistage anonyme et gratuit (CIDAG) à Casablanca, en partenariat avec le ministère de la Santé
  • Février : Création de la section ALCS d’Agadir

1993

  • Juin: reconnaissance d’utilité publique qui consacre l’expertise de L’ALCS
  • Premier programme de prévention, au profit des professionnels du sexe masculins à Casablanca
  • Juin : Création de la section ALCS de Marrakech
  • Centres de dépistage anonyme et gratuit (CIDAG) à Rabat, Tanger et Agadir

1994

  • « Sida en clair » en direct sur 2M, en présence du Pr A Harouchi, ministre de la Santé et de nombreux artistes nationaux
  • Création de la commission formation. 0rganisation de nombreuses formations

1995

  • Premières assises nationales organisées par l’ALCS Casablanca
  • Mise en circulation d’une unité mobile d’information sur le sida « info-bus »
  • Programmes de prévention auprès de professionnelles du sexe à Safi, Agadir et Rabat
  • Edition et distribution dans plusieurs collèges de la brochure « les jeunes et le sida »
  • Premier programme de prévention auprès des femmes ouvrières à Tanger

1996

  • Juillet: annonce à la conférence de Vancouver de l’efficacité de la trithérapie
  • Deuxièmes assises nationales, organisées par l’ALCS Meknes, avec la participation de Daniel Deffert, président fondateur de AIDES
  • Première enquête réalisée au Maroc auprès des usagers de drogues à Tanger et Tétouan
  • Participation au programme « cap prévention » d’information sur le sida, sur les bateaux reliant Sète et Tanger
  • Extension du programme de prévention auprès des professionelles du sexe aux villes de Tanger et Agadir

 1997

  • A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, plaidoyer pour l’accès à la trithérapie dans notre pays. Une militante de l’ALCS, vivant avec le VIH, interpelle le ministre de la Santé et réclame la trithérapie, sur 2M
  • Grâce à la solidarité de AIDES notamment, l’ALCS collecte les premiers traitements antirétroviraux
  • Participation au niveau international, au plaidoyer pour l’accès aux traitements dans les pays du Sud

1998  

  • Recherche de financement pour l’achat du traitement
  • Extention à d’autres villes de la prévention auprès des populations d’accès difficile

1999

  • L’ALCS obtient du Fond de Solidarité Thérapeutique International (France) 2 millions de dirhams de médicaments. Le ministère de la Santé marocain y consacre le même montant
  • Avec ce double financement, démarrage du traitement de 100 personnes vivant avec le VIH

2000

  • Lancement, au SMI du CHU Ibn Rochd, du programme d’éducation thérapeutique et d’accompagnement psychosocial des personnes vivant avec le VIH. Le ministère de la Santé en fera un programme national, en 2009
  • 4èmes assises nationales, organisées par l’ALCS Agadir
  • Organisation par l’ALCS d’un séminaire pour l’accès aux génériques, en partenariat avec MSF

2001

  • Construction de l’ l’hôpital de jour du SMI par l’ALMI. Equipement par la Fondation Mohammed V pour La Solidarité.
  • Lancement de nombreuses initiatives pour faire baisser le coût des trithérapies:
  • l’ALCS intervient au Parlement et du ministre des Finances obtient l’éxonération de taxes douanières et de TVA ce qui entraine une baisse des prix de 35%
  • Négociations des prix : le coût de la trithérapie passe de 12500 dhs/patient/mois à à 6450dhs
  • Intervention avec succés, auprès de Son Altesse Royale Lalla Meryem, Présidente des Oeuvres Sociales des FAR pour la prise en charge du traitment de ses adhérents. Même démarche auprès de la CNOPS
  • Avec la contribution de l’ALCS, le ministère de la Santé adhère à l’Initiative Accès de l’ONUSIDA qui permet de bénéficier des baisses de prix des traitements, accordées par les multinationales

2002

  • Novembre: Inauguration de l’hôpital de jour du SMI par Sa Majesté le Roi Mohammed VI
  • Introduction des génériques qui permet de baisser le coût le la trithérapie à 2000 dhs/patient et par mois
  • Mise en place du dispositif d’écoute « Allo Info Sida », première ligne téléphonique au Maghreb.
  • 5èmes assises nationales organisées par l’ALCS Marrakech, sous le thème : « Pour un accès aux thérapies antirétrovirales dans les pays en voie de développement »

 2003

  • Importante contribution de l’ALCS à l’obtention du financement du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme (FMLSTP), qui a permis de généraliser l’accès aux soins et développer la prévention auprès des populations les plus vulnérables
  • L’ALCS est le plus important sous bénéficiares du FMLSTP au Maroc et l’un des membres titulaires représentant la société civile au sein du comité chargé du suivi de la subvention du FMLSTP et très active dans de nombreux comités, de 2013 à fin 2017
  • Baisse du coût du traitement à 1000dhs/patient/mois, grâce à l’arrivée des génériques
  • Plaidoyer contre l’accord de libre échange Maroc/Etats-Unis qui limite l’accès du Maroc aux génériques

2004

  • Mise en circulation de la première unité mobile de dépistage du VIH
  • l’ALCS obtient du ministère de la Santé l’accord pour l’introduction des tests rapides de dépistage du VIH
  • D’autres permanences ouvriront au fur et à mesure que le ministère de la Santé décentralise la prise en charge des personnes vivant avec le VIH

2005

  • Premère édition du Sidaction Maroc, édition, qui comme les suivantes, est sous le Haut Patronnage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Edition marquée par le premier témoignage d’une personne vivant avec le VIH à visage découvert. Cette édition comme les suivantes vont contribuer à lutter contre la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH et à la diffusion des messages de prévention
  • Avec les fonds collectés, L’ALCS assure les transports des patients à l’hôpital, fourni une aide alimentaire, l’approvisionnement en médicaments pour le traitement des infections opportunistes, le payement des examens radiologiques et de laboratoires non disponibles dans les hôpitaux. Elle continue à le faire à ce jour
  • 6èmes assises nationales organisées par l’ALCS Casablanca sous le thème : « Sida, santé, droits de l’homme », en présence de feu Driss Benzkri, président du CCDH et de l’IER
  • L’ALCS est représentée par sa présidente au Conseil d’Administration de l’association « Sidaction »

2006

  • Informatisation et centralisation de la comptabilité des sections. L’ensemble des comptes de l’ALCS sont certifiés par un commissaire aux comptes et transmis annuellement au Secrétariat Général du Gouvernement
  • Prévention sur internet initiée par la section de Marrakech
  • Première université des personnes vivant avec le VIH, à Essaouira

2007

  • 7èmes assises nationales, organisées par l’ALCS Fès sous le thème « Problématique du dépistage de l’infection à VIH dans les pays à faible prévalence du VIH »
  • L’ALCS accréditée par l’Union Européenne au Civil Society Forum
  • Etude comportementale en matière d’IST/sida auprès des routiers, suivie du démarrage d’un programme de prévention
  • Organisation d’une marche à Casablanca à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida
  • Organisation des premières journées nationales de dépistage (JND), devenues depuis un évènement annuel
  • De 2007 à 2009, l’ALCS est représentée par sa présidente au Conseil d’Administration de l’association AIDES

2008

  • Lancement de Coalition internationale Sida, dont les 4 associations fondatrices sont AIDES en France, Arcad-sida au Mali, COCQ-SIDA au Quebec et ALCS au Maroc
  • L’ALCS désignée lauréate du Prix Ruban Rouge à la conférence internationale sur le sida, à Mexico
  • Décembre: Organisation du Sidaction Maroc 2008
  • Lancement du fonds d’appui aux structures partenaires, financé par Sidation Maroc
  • Mise en place d’un département des programmes chargé de suivre et superviser les projets de l’ALCS

2009

  • Démarrage du programme de réduction des risques auprès des UDI à Tétouan.

2010

  • L’ALCS co-organise avec l’ AFRAVIH la 5ème conférence francophone sur le sida à laquelle ont participé 1500 personnes
  • 8èmes assises nationales organisées par l’ALCS Marrakech sous le thème : “Stigmatisation et discrimination : l’autre épidémie »
  • Publication et distribution d’un guide de traitement journalistique du VIH/sida, à destination des médias marocains
  • Organisation d’une marche à Agadir à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida
  • Organisation du Sidaction Maroc 2010
  • Création du centre de santé sexuelle “Alborj” à Marrakech
  • Mise en place d’un programme de lutte contre les violences à l’égard des femmes

2011

  • Plaidoyer pour les droits des personnes usagères de drogues (PUD): organisation, en partenariat avec le CNDH d’une conférence nationale qui se conclue par la déclaration de Rabat ; enquête auprès de 300 PUD Tétouan, Tanger et Nador ; édition d’un rapport sur l’usage de drogues et le droit au Maroc.
  • Deuxième université des personnes vivant avec le VIH, à Azila.
  • Lancement de la campagne « Si j’étais séropositif » avec Sofia Marikh, Ali Baddou, Noureddine Lakhmari et Hicham Nazzal.
  • Université des personnes vivant avec le VIH, à Essaouira.
  • Lancement, par l’ALCS Rabat, de la plateforme SMS et web « Bilaharaje ».

2012

  • 2012 à ce jour, Pr Hakima Himmich est présidente de Coalition Internatinale Sida.
  • Organisation du Sidaction Maroc 2012
  • 9èmes assises nationales, organisées par l’ALCS Tanger, sous le thème : « Pour une nouvelle approche des usages de drogues fondée sur la santé et les droits humains »
  • L’ALCS est passée de 13 sections et 7 CIDAG en 2004 à 19 sections et 28 CIDAG et de 1 à 4 unités mobiles de dépistage du VIH

 2013

  • Troisième université des personnes vivant avec le VIH, à Mehdia
  • Adoption du plan stratégique 2013 – 2017
  • Restructuration de l’activité de plaidoyer qui devient un programme de l’ALCS

2014

  • Organisation du Sidaction Maroc 2014.
  • Novembre, Marrakech: dans le cadre du Forum Mondial des Droits Humains, organisation par l’ALCS en partenariat avec Coalition Internationale Sida, d’un Forum sur VIH et Droits Humains.
  • En partenariat avec AIDES création de la Plateforme Coaltion Plus MENA portée par l’ALCS avec pour objectifs le renforcement de capacité des associations de lutte contre le sida, la création de dynamiques partenariales et de synergies d’action pour impacter l’épidémie du VIH/sida au niveau de la région MENA.
  • L’accès au traitement des hépatites virales est rajoutée aux objectifs de l’ALCS
  • L’ALCS a joué un rôle primordial pour la représentation des populations clés au comité chargé du suivi de la subvention du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida ,Tuberculose et Paludisme (FMLSTP).

2015

  • Initiation d’une expérience pilote de dépistage communautaire pratiqué par les militants de l’ALCS non professionnels de la santé, en partenariat avec le ministère de la Santé, le FMLSTP et l’ONUSIDA.
  • Organisation par le CESE et l’ALCS, en partenariat avec le CNDH et de la Global Commission Policy Drug, d’un séminaire national sur les politique des drogues.
  • Quatrième université des personnes vivant avec le VIH, à Marrakech.

2016

  • Organisation du Sidaction Maroc 2016.
  • Campagne nationale pour promouvoir l’offre comnunautaire de dépistage VIH et le traitement comme moyen de prévention
  • Prévention en milieu carcéral, en partenariat avec la Direction générale de l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), au niveau de 7 villes : Guelmim, Marrakech,Taroudant, Essaouira, Agadir, Safi et Rabat.
  • Participation de l’ALCS à la campagne mondiale de plaidoyer ” Support don’t punish” visant à promouvoir de meilleures politiques des drogues qui mettent la priorité sur la santé publique et les droits humains.
  • Plaidoyer pour l’accès au traitement de l’hépatite virale C,

2017

  • Lancement de l’expérience pilote PREPare Morocco: Etude d’acceptabilité de la prévention post exposition pour les populations clés au Maroc
  • Réalisation, en 2017, de la première étude stigma index.
  • Cinquièmeuniversité des personnes vivant avec le VIH, à Tanger.

2018

  • Janvier: 12èmes assises nationales sous le thème ” les 30 ans de l’ALCS”