Plateforme Coalition Plus MENA – VF

Quatre Plateformes régionales africaines de renforcement des capacités se sont structurées depuis 2014 avec un accompagnement de AIDES dans le cadre d’un programme ambitieux de transfert des compétences vers les associations membres de Coalition Plus. En effet, pour être maintenu et développé au Sud, l’effort déployé contre l’épidémie au sein des populations-clés doit être porté prioritairement par des structures de lutte contre le sida nationales et communautaires, ayant hissé leur niveau de structuration jusqu’à celui attendu par les standards internationaux. Face à ces enjeux, AIDES a soutenu des associations communautaires, ayant un leadership, une représentativité nationale et un potentiel de mobilisation à l’échelle sous régionale, pour être les porteurs d’une animation sous-régionale du renforcement de capacités : ALCS (Maroc), ARCAD SIDA (Mali), ANSS (Burundi) et PILS (Ile Maurice). Chacune de ces associations concentre donc son action sur un nombre restreint de partenaires et de pays, ce qui facilite la mise en œuvre des actions et la gestion des relations partenariales. De plus, la mise en réseau régionale offre la possibilité aux partenaires des Plateformes de travailler dans une dynamique Sud-Sud et dans un contexte épidémiologique, socio-culturelle et linguistique similaire. Dans ce cadre, ces associations ont des habitudes de collaboration et de travail en commun sur différents projets.

  • Création / Renforcement des dispositifs de dépistage communautaire du VIH
  • Création / Renforcement des dispositifs de santé sexuelle adaptés
  • Renforcement des dispositifs de maintien dans le soin et de soutien psychosocial
  • Diffusion des nouvelles stratégies de prévention
  • Renforcement mutuel entre les partenaires associatifs (sud-sud)

Le comité de pilotage de la plateforme a été mis en place de façon concertée entre les représentants associatifs : la directrice de l’ALCS (Maroc), le président de l’APCS (Algérie) et le président de l’ATL (Tunisie) des trois pays de la sous-région MENA présents lors de l’Assemblée Générale du réseau Afrique 2000 consacrée à la présentation du programme Transfert, qui s’est tenue à Paris en mai 2014. En janvier 2016, l’association SOS Pairs Educateurs (Mauritanie) a été intégrée en tant que membre de la Plateforme Coalition Plus MENA et siégeant à son comité de pilotage.

L’ensemble des activités de la Plateforme Coalition Plus MENA sont mis en œuvre sous la responsabilité conjointe :

  • de l’ALCS porteuse de Plateforme : en tant que fournisseur ou animateur du renforcement de capacités
  • de Coalition PLUS, en tant que référent et support technique auprès des Plateformes pour les outils et méthodes de RC
  • Et des associations bénéficiaires, pour la mise en œuvre effective des activités appuyées par les partenaires/associations porteuses de Plateforme.
Programme Transfert | 2014 à 2016

Le programme Transfert a été lancé en avril 2014 pour une durée de deux ans. Cofinancé par l’AFD et l’association française AIDES, il avait pour objet l’accompagnement à la création et l’empowerment de 4 Plateformes régionales d’appui aux associations de lutte contre le VIH/sida dans les régions Maghreb, Afrique de l’Ouest, Afrique Centrale et de l’Est, et Océan Indien. L’atout du Programme Transfert était de combiner la continuité des activités de Renforcement de Capacités à la suite de AIDES auprès d’associations de lutte contre le VIH/sida, et le transfert des compétences singulières en animation du Renforcement de Capacités aux associations porteuses. L’ALCS, qui est donc porteuse de la Plateforme Coalition PLUS MENA, a veillé au Renforcement de Capacités mutuel sur quatre pays de la région MENA (la Tunisie, l’Algérie, la Mauritanie et le Maroc).  A l’issue du programme Transfert, la Plateforme Coalition PLUS MENA est parvenue à se structurer pour devenir une entité partenariale dynamique et un réseau pérenne de mutualisation des meilleures pratiques communautaires de lutte contre le VIH/ Sida. Elle a par exemple produit un référentiel régional exhaustif sur le dépistage au Maghreb. D’autres chantiers sont en cours, notamment sur la Réduction des Risques envers les UDI, ou encore la prévention combinée.

Projet « Accès à des services de santé de qualité pour les populations clés »

Cofinancé par Initiative 5% et Coalition PLUS, ce projet a été lancé en avril 2017 en se basant sur les constats et réalisations du programme Transfert, en se concentrant sur l’amélioration de l’offre de services de santé des populations clés dans 10 pays.  L’ALCS étant à la fois partenaire est bénéficiaire de ce projet, veillera sur l’avancement des différentes activités inscrites dans ce projet pour le renforcement des capacités et le développement de l’offre de santé sexuelle et de dépistage communautaire démédicalisée chez les partenaires de la Plateforme Coalition Plus MENA, notamment l’ATL (Tunisie), SOS Pairs Educateurs (Mauritanie) et l’ALCS (Maroc).

Les personnes bénéficiaires sont les populations clés qui bénéficieront des services mis en place ou renforcés. Il s’agit des populations qui sont plus fortement touchées par l’épidémie, alors qu’elles ont également un accès moindre aux services et/ou sont criminalisées ou marginalisées : HSH*, TS* et UDI*.

En renforçant les réponses communautaires  sur lesquelles repose majoritairement la prise en charge des populations clés, le projet bénéficiera indirectement à l’ensemble de la population. En effet, le développement du dépistage communautaire et les innovations en matière de prévention combinée envers les populations clés, ainsi que l’élaboration de référentiels identifiant les meilleurs pratiques de lutte contre le Sida permettront d’améliorer l’impact sur l’épidémie et le poids qu’elle pèse sur la population générale.

*HSH: Hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes; TS: Travailleurs ou travailleuses de sexe; UDI: Usager(e)s de drogues injectables

Vidéos des activités