Atelier Régional de la Plateforme Coalition Plus MENA

Atelier Régional de la Plateforme Coalition Plus MENA

Cascade des Soins VIH
A la veille de 2020

L’atelier a regroupé quarante experts dans le domaine de la lutte contre le sida venus de 5 pays (Algérie, Liban, Maroc, Mauritanie et Tunisie). L’atelier régional qui s’inscrit dans le cadre du projet « Accès à des services de santé de qualité pour les populations clés », a permis aux partenaires et aux participants de partager les bonnes pratiques des pays de la région MENA pour l’amélioration de la cascade des soins, de discuter les mesures et outils permettant l’atteinte de l’objectif 90-90-90 et de relever les lacunes et les obstacles en termes de suivi et de mise en place du système de la cascade de soins.
Suite aux interventions des experts et aux débats au sein des groupes de travail, qui ont regroupé des décideurs de lutte contre le sida, des associations thématiques, des programmatiques et des personnes séro-concernées, plusieurs recommandations ont été adoptées notamment :

  • La collaboration entre les pays pour l’échange d’expertise et la mutualisation des expériences en matière de renforcement, extension et diversification de l’offre de dépistage VIH par la mise en place du dépistage communautaire (dépistage VIH réalisé pour des membres des communautés concernée qui ne sont ni médecins, ni infirmiers) et les auto-tests VIH.
  • Le renforcement des capacités des acteurs communautaires pour l’intimation du traitement ARV en milieu communautaire, l’orientation et
    l’accompagnement les personnes vivants avec le VIH (PVVIH) dans le soin, la relance des perdus de vue et la mise en place de groupes d’auto-support.
  • L’informatisation des services de prise en charge et l’utilisation des nouvelles technologies de communication pour la prise de RDV, le suivi des
    prescriptions et bilans, le relance des perdus de vue…
  • Le plaidoyer pour la décentralisation des services de PEC et leur rapprochement des PVVIH tout en gardant la même qualité d’accueil, des prescriptions ARV, de prise en charge bio-médicale de l’infection à VIH dans sa globalité et d’appui psycho-social.
  • Le plaidoyer pour la mise en place, dans chacun des pays, d’instances de lutte contre la discrimination dans le milieu de soins avec des procédures de recours standardisées et simplifiées.