• 05 22 22 31 13
    alcs@alcs.ma
  • lundi-vendredi
    de 8h30 à 17h30

Au niveau régional

La plateforme Coalition PLUS MENA

Créée en 2014 et portée par l’Association de lutte contre le sida, la Plateforme Coalition PLUS MENA regroupe, en 2022, 10 associations. Il s’agit de l’APCS et AnisS en Algérie, Al Shehab en Egypte, SOS Pairs Educateurs et REMAP+ en Mauritanie, Marsa Sexual Health Center au Liban, l’ATL-MST Sida et l’ATP+ en Tunisie, ainsi que deux associations marocaines: l’Association de lutte contre le sida et l’Association sud contre le sida.

 

La plateforme Coalition PLUS MENA : un levier de la lutte contre le sida dansla région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

La Plateforme Coalition PLUS MENA est gérée de façon concertée par un comité́de pilotage constitué de la directrice générale de l’ALCS et des présidents des cinq associations l’APCS, l’ATL MST Sida, SOS Pairs Éducateurs, Marsa Sexual Health Center et Al Shehab, sous l’égide d’une charte de gouvernance. Selon les besoins identifiés par les associations œuvrant dans la lutte contre le VIH dans la zone MENA, cette Plateforme mobilise régulièrement des experts communautaires.
Ainsi, en développant les capacités d’acteurs et d’actrices associatifs-ves partageant le même contexte épidémiologique et socioculturel et en créant des synergies régionales, la Plateforme Coalition PLUS MENA joue un rôle important de levier de la lutte contre le sida dans la région. En effet, ses activités ciblées sur les populations clés et le partage de bonnes pratiques permettent d’améliorer l’impactsur l’épidémie.

La Subvention régionale multi-pays du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

La subvention régionale multi pays, financée par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (FMLSTP), est une convention qui s’étale sur trois années. Elle a démarré en 2019 et la reconduction a été assurée pour les années suivantes : 2022, 2023 et 2024. Son objectif principal est d’assurer la durabilité́des programmes pour les populations clés et les personnes vivant avec le VIH menées par les associations thématiques. Les trois principaux domaines d’intervention de la subvention sont les suivants :

  • Le plaidoyer pour le droit à la santé.
  • La mobilisation des ressources nationales par et pour les associations en vue de la transition et afin d’assurer la durabilité́des services pour les populations clés.
  • Le développement, la promotion et le renforcement des modèles de prestations de services innovants et durables pour la prévention et la prise en charge du VIH.

Au Maroc, l’ALCS gère cette subvention régionale avec un collectif associatif national constitué de neuf associations : l’Association de lutte contre le sida (ALCS), l’association Hasnouna de soutien aux usagers de drogues (AHSUD), l’Association marocaine de planification familiale (AMPF), l’Association marocaine de solidarité́ et de développement (AMSED), l’Association Sud contre le Sida (ASCS), l’Association nationale de réduction des risques (RdR Maroc), la Ligue marocaine de lutte contre les maladies sexuellement transmissible (LMLMST), l’Organisation panafricaine de lutte contre le sida (OPALS) et la Coalition internationale pour la préparation au traitement (ITPC-MENA).

Des réunions de pilotage et de coordination ont lieu tout au long de l’année. La subvention régionale multi-pays bénéficie également aux associations thématiques de la région MENA, associations membres de la Plateforme MENA de Coalition PLUS portée par l’ALCS. Outre l’ALCS et l’ASCS, il s’agit des associations suivantes : l’APCS et AnisS en Algérie, Al Shehab en Egypte, SOS Pairs Educateurs et REMAP+ en Mauritanie, Marsa Sexual Health Center au Liban et l’ATL-MST Sida et l’ATP+ en Tunisie.